Pour en donner une définition simplifiée : un algorithme est un procédé de résolution de calcul, pouvant être itératif. Un exemple d’algorithme ?

La suite de Fibonacci :

{

F(1)=F(2)=1

pour tout n : F(n+2) =F(n+1) +F(n)

}

Le nom « Algorithme » a été donné en hommage au traité mathématique de Al-Khuwarithmi au 9e siècle après J.C sur la résolution de problèmes agricoles et liés aux affaires.

Aujourd’hui, il y en a presque partout : sur les moteurs de recherches, dans votre ordinateur ou votre smartphone, dans l’optimisation de la forme des objets, dans la régulation des procédés… cette omni-présence de l’algorithme s’explique en partie parce que les ordinateurs sont extrêmement puissants quand il s’agit d’exécuter des algorithmes pour résoudre un problème.

Des algorithmes vraiment partout ?

Presque partout car dans beaucoup de domaines, les algorithmes utilisés sont encore de simples équations entrées dans un tableau Excel. Et d’ailleurs, ça ne marche pas trop mal. Au final, rendre un modèle plus complexe n’est pas gage de son efficacité, même si nos ordinateurs sont très puissants et qu’ils travaillent gratuitement pour nous.

En revanche, là où il y a une grande source de productivité, c’est d’informatiser des algorithmes existants exécutés aujourd’hui par des humains . Et ils sont vraiment nombreux dans les métiers qui ne sont pas gouvernés par des geek. Une astuce pour les démasquer : ce sont des tâches répétitives, avec de nombreuses sources d’erreur potentielle.

Ci-dessous Lab & Fab vous donnent 2 exemples :

Algorithme & prise de décision

Si vous faites souvent la même réunion pour décider de faire ou de ne pas faire une action, vous pouvez probablement écrire un algorithme qui va intégrer les principaux facteurs entrant en jeu dans la décision et automatiser ce process.
Vous serez peut être intéressé de savoir qu’un process de prise de décision guidé par algorithme bien conçu est plus à même de vous donner un résultat fiable que votre jugement personnel, car il vous affranchit des biais de jugement (*). Sans déléguer à une macro visual Basic vos prérogatives de management, vous pourrez utilement bénéficier de ses « conseils » avant de prononcer une décision.

Algorithme & prédiction de valeurs

si vous réalisez très souvent la même tâche dans laquelle des paramètres d’entrée donnent une valeur de sortie (par exemple estimer le prix d’un système par rapport à ses composants), vous pouvez essayer une approche par les algorithmes. Prenons l’exemple du calcul du coût de revient d’un tuyau métallique, composé de différentes sections et coudes, soudés entre eux. La valeur de sortie est une combinaison des valeurs d’entrée avec certains coefficients que vous pouvez détailler selon différents cas.

Mais il existe aussi une autre manière de procéder…

Liens :